Mertol Demirelli, Pianist

Placeholder Picture


Extrait de la page d'annonce du concert de HEMU le 09.10.2020 en l'état.
"https://www.hemu.ch/lhemu/actualites/detail-des-actualites/news/detail/news/solistes-2020-portrait-du-pianiste-mertol-demirelli"

L'étudiant de Ricardo Castro a choisi un concerto de Mozart pour son dernier examen du Master de soliste qui se déroulera en public. Découvrez le parcours de ce jeune romantique, originaire de Turquie, qui aime l'authenticité.

Mertol Demirelli est né en 1996 à Ankara. Il commence le piano à l'initiative de son père et décide de se consacrer à l'étude de cet instrument qui lui permet de s'exprimer au-delà des mots. Dès son plus jeune âge, il obtient de nombreux prix en Europe et joue sur des scènes internationales ; en Turquie, en Angleterre et aux États-Unis, donnant près de 100 concerts durant son enfance. Il est notamment invité par le ministère turc des affaires étrangères à se produire en Jordanie, en Lituanie et en Suisse à l’ONU.

En 2010, il s'installe en Belgique pour poursuivre son apprentissage musical au sein de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth à Waterloo auprès de Abdel Rachman El Bacha et Maria Joao Pires, puis rejoint l'HEMU en 2016 où il effectue son Bachelor en deux ans à Fribourg. Afin de se spécialiser, il s’inscrit ensuite au Master d’interprétation musicale spécialisée de l'HEMU, ceci tout en suivant en parallèle un programme pour améliorer ses compétences de direction d'orchestre au piano, à la Fiesole Music School à Florence. Il effectue ce double cursus auprès du pianiste Ricardo Castro qu’il considère comme l’exemple-même du musicien complet. Mertol Demirelli a en effet été très touché par la personnalité et le parcours de son professeur.

Au cours de ses études, il collabore avec de nombreux orchestres en Europe et au Brésil, mais c'est à Lausanne que le musicien a véritablement grandi artistiquement, nous explique-t-il, notamment parce qu'à l’HEMU il a été encouragé à exprimer sa personnalité d'artiste. L'un de ses souvenirs les plus signifiants en Suisse est le concert du pianiste russe Arcadi Volodos à Fribourg, dont la performance musicale l'a profondément marqué.

Grand admirateur des compositeurs romantiques, c'est en interprétant leurs morceaux que Mertol Demirelli nous dit pouvoir exprimer au mieux sa sensibilité. Il aurait d’ailleurs beaucoup aimé rencontrer ces musiciens exceptionnels, se plaisant à imaginer qu’il se serait très bien entendu eux. Il accorde beaucoup d’importance au contexte politique et social de cette époque qui a vu naître la musique romantique et admire la pianiste virtuose d'origine argentine Martha Argerich qui a apporté un nouveau souffle à l'interprétation du répertoire romantique.

Lors de son concert de Master de soliste, le jeune pianiste, pour qui se produire en public consiste en une triple communion entre le compositeur, l'interprète et les spectateurs, jouera le Concerto pour piano K.466 N.20 en ré mineur de Mozart. « Mozart qui écrit en mineur et en colère, c'est rare, mais qu’'st-ce que c’est bon… et très inspirant pour les compositeurs du début du romantisme ! »

Un morceau qui le touche particulièrement? La symphonie n°7 de Ludwig van Beethoven

Contact: mertoldemirelli(at)gmail.com                                                                Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le 19.12.2021